Warning: preg_match() expects parameter 2 to be string, array given in /home/mairy/www/dm/wp-includes/functions.php on line 4796

Warning: substr() expects parameter 1 to be string, array given in /home/mairy/www/dm/wp-includes/functions.php on line 1620

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,
En vos titres, grades et qualités,

Permettez-moi tout d’abord de souligner combien je suis touchée d’être parmi vous aujourd’hui pour rendre un hommage à nos soldats tombé lors de la guerre 14-18.
Il me tient à coeur de remercier la Royale Fanfare de Leers-et-Fosteau ainsi que l’école de Leers-et-Fosteau – son directeur, son corps enseignant, ses élèves et leurs parents – pour leur participation active à cette cérémonie.
Je souhaite également excuser l’absence des représentants de la Ville qui n’ont malheureusement pas pu se joindre à nous vu que les cérémonies commémoratives se déroulent à cet instant précis dans l’ensemble de l’entité.

Le 11 novembre 2014 est  un jour important et particulier à la fois.

Armistice 11 novembre 2014 Leers-et-FosteauImportant car nous sommes réunis ce matin pour garder et fortifier le souvenir de la Grande Guerre. Malheureusement, nous sommes aujourd’hui orphelins des témoins de cette tragédie meurtrière. Nous sommes orphelins de ces hommes qui ont combattu au nom de valeurs comme la liberté, le courage et la paix. Nous sommes orphelins mais nous n’oublions pas.

Ce jour est particulier aussi car 2014 signe le centenaire du déclenchement de cette guerre que nous avons pris l’habitude d’appeler “guerre de tranchées”. Il nous faudra encore attendre 4 ans avant de célébrer le centenaire de l’armistice. Pendant ces 4 années, l’histoire de nos villages durant la guerre sera mise à l’honneur. L’histoire de nos villages? Pas seulement. Je dirais l’histoire de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants – des personnes comme vous et moi –  qui ont porté en eux les meurtrissures de la guerre. L’histoire de nos ancêtres qui ont donné leur sang et leur coeur pour faire face à l’invasion allemande. Mais surtout pour assurer à leurs descendants – pour nous assurer – un avenir plus lumineux et respectueux de la vie.

Parmi ces hommes, nous trouvons Alphonse Mathé. Ce nom est bien connu à Leers-et-Fosteau puisque c’est celui que porte la rue où se trouve notre école communale. Alphonse Mathé est de ceux qui ont opposé, comme des millions d’autres soldats, leur corps aux baïonnettes, aux obus, aux barbelés et à la violence. Ce nom est connu aussi des enfants de l’école car ils ont réalisé, si je ne me trompe pas, de travail considérable sur Alphonse Mathé à l’occasion de l’exposition organisée par Pierre Dejardin dans l’église de Gozée cet été.

Quand je vois cette manière intelligente de perpétuer le souvenir, je suis confiante en l’avenir: le souvenir se transmet de génération en génération. Bien plus qu’une tranche de l’Histoire tout droit sortie de manuels scolaires, la mémoire des affres de la guerre est un bouclier se dressant contre la répétition des erreurs du passé.

Je vous remercie et je vous invite à observer une minute de silence en hommage à nos soldats.