Warning: preg_match() expects parameter 2 to be string, array given in /home/mairy/www/dm/wp-includes/functions.php on line 4796

Warning: substr() expects parameter 1 to be string, array given in /home/mairy/www/dm/wp-includes/functions.php on line 1620

Bonsoir à toutes et à tous. Tout d’abord, je souhaite vous remercier pour votre présence. Merci à Denis pour sa participation et à Yves pour sa présence, Yves dont on sait qu’il est particulièrement sensible aux questions de sécurité vu sa fonction de président du conseil de police pour la zone Germinalt. Il me tient à coeur enfin de remercier notre section locale et les JMR de la Haute Sambre pour leur précieux soutien dans l’ensemble nos activités.

Quand Denis m’a demandé de préparer une introduction pour la conférence de ce soir, je me suis demandé par quel bout commencer. Finalement, la réponse est venue d’elle-même, hier. J’ai lu, dans un magazine, un article qui présentait l’action d’une asbl “En avant les enfants” (soutenue par une grande marque cosmétique). Cette asbl aide des femmes vivant dans des régions d’Afrique de l’Est parfois mises à mal par des conflits, rendant difficile la subsistance des femmes et des enfants.

Comment cette asbl vient-elle en aide aux femmes d’Afrique de l’Est? Elle les forme pour travailler dans un atelier de broderie fabriquant des produits de haute qualité répondant aux attentes de la clientèle belge.

Dans une interview, Isabelle Degryse (une des parties prenantes du projet) insiste sur l’importance de sortir ces femmes d’une logique d’assistanat. Je la cite: “Ne faire que donner de l’argent n’aide pas les gens à se relever. […] Leur revenu (celui des femmes aidées par l’association, NDLR) est généré par l’effort qu’elles fournissent en travaillant.”

Ce projet, à la fois humanitaire et associatif, place l’Homme au centre de la réflexion. C’est à mon sens une démarche pétrie des valeurs libérales. Valeurs qui elles aussi placent l’humain au centre de la réflexion. Notre programme montre combien, nous les libéraux, avons le souci de placer les hommes et les femmes au coeur de notre démarche.

Certains l’oublient trop souvent et nous dépeignent à grand coups de clichés transpirant la mauvaise foi.

Notre rencontre d’aujourd’hui démontrera à plus d’un titre combien le MR respecte l’individu et la liberté de chacun. Au MR, nous avons confiance en la capacité qu’a l’homme de se prendre en main, d’assumer sa liberté et ses responsabilités.

Nous verrons combien les thèmes abordés aujourd’hui (sécurité renforcée, travail récompensé, immigration contrôlée) cadrent avec cette notion de liberté et de respect.

Pour l’illustrer, je vous soumets quelques questions:

  • Comment être libres et pleinement responsables de ses actes, de ses choix dans une société où l’on ne respecterait pas le droit de chacun à la sécurité et à la justice, laissant le champ libre à la permissivité et à l’estompement d’une certaine norme?
  • Comment se sentir libres dans une société où le travailleur et l’entrepreneur se sentent étouffés sous le poids des taxes? Où la réussite qu’ils méritent souvent à la sueur de leur front est diabolisée au lieu d’être valorisée et citée en exemple?
  • Comment se sentir libres quand on a 25 ans, qu’on a acquis des savoirs et des compétences, et qu’on reste sans emploi?

Je pourrais multiplier les questions de ce genre tant je les entends quand je vais au contact des citoyens. Ces questions, j’en suis sûre, vous aussi les entendez régulièrement. Le programme du MR les aborde avec pragmatisme et lucidité.

Comment? En gardant le cap armés de nos valeurs fondamentales. En y revenant toujours sans se laisser étourdir par les discours faciles.

Je citerai, sans les détailler quelques réponses apportées par le MR à ces questions.

  • Sécurité

1° révision du financement des zones de police qui assument notamment la fonction de police de proximité, celle qui est en contact direct avec le citoyen;
2° amélioration du statut de victime (qui doit être le créancier prioritaire face à l’Etat pour être indemnisée par les condamnés);
exécution de toutes les peines même celles que certains qualifient de “légères”.

Car il n’y a pas de “petite délinquance”, il y a de la délinquance, point.
Vous l’aurez compris: pour le MR, la sécurité ne se brade pas!

  • Valeur du travail

Le MR veut:
baisser les impôts pour les personnes qui travaillent, pour les retraités et pour les PME;
2° rationaliser les plans d’embauche qui cachent souvent une triste réalité: celle des pièges à l’emploi;
3° redonner le goût de la réussite aux élèves (thème chers aux JMR notamment).

  • Immigration contrôlée

Le MR a la volonté d’appliquer une politique migratoire ferme mais humaine. Denis vous en parlera bien mieux que moi.

Pour terminer, il me tient à coeur de vous dire, à deux semaines des élections, qu’en dépit des attaques répétées qui usent et abusent de clichés à notre encontre, nous devons être fiers de nous battre aux côtés de nos têtes de liste, Olivier Chastel et Yves Binon. Nous devons être fiers de porter les valeurs libérales!

Merci pour votre écoute et votre soutien.